Travail détaché : les 28 pays de l’Union européenne ont trouvé un accord

FRANCE 3

Les 28 pays de l’Union européenne ont finalement trouvé un accord, ce lundi 23 octobre au soir, sur la réforme de la directive du Travail détaché : les salariés européens qui travaillent dans un autre pays que le leur auront le même salaire que les travailleurs du pays d’accueil. Le point avec Valéry Lerouge, en direct de Bruxelles.

"C’est un accord obtenu aux forceps", explique le journaliste Valéry Lerouge, en direct de Bruxelles. "Après 13 heures de négociations, les 28 ministres du Travail viennent seulement de sortir avec un accord équilibré selon la Commission européenne, mais il semblerait qu’il fasse la part belle à des points défendus par la France, suivie par l’Allemagne ou la Belgique", détaille-t-il, citant par exemple la durée maximale d’un détachement de travailleur : alors que la France exigeait un an et la Commission européenne deux, "Ce sera finalement un an avec une dérogation possible de 6 mois."

Une "très grande fracture"

"Sur d’autres points, la poire semble avoir été coupée en deux", poursuit le journaliste, affirmant cependant que "le clivage entre l’Est et l’Ouest n’a jamais été aussi fort". Il cite les mots du ministre du Travail hongrois : "Certains devront payer le prix politique de cette très grande fracture". Malgré tout, Valéry Lerouge affirme qu’Emmanuel Macron "devrait saluer ce résultat. (…) Il s’est beaucoup impliqué ; il est allé en Bulgarie, en Roumanie. (…) Il a voulu bousculer un peu le tempo européen, les méthodes, et également les compromis tièdes auxquels on a l’habitude ici. Sa méthode semble, ce soir, avoir marqué un point."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne