Travail détaché : l'Union européenne coupée en deux

FRANCE 2

Les ministres du Travail européens se sont réunis à Luxembourg ce lundi 23 octobre. Objectif : réformer la directive des travailleurs détachés. Valéry Lerouge fait le point pour France 2.

Il n'y a pas encore de fumée blanche. Réunis au Luxembourg, les ministres du Travail de l'Union européenne ont entrepris de démêler le tortueux sujet des travailleurs détachés. "Il semblerait qu'une majorité des États membres se soit ralliée à la position française", explique le journaliste Valéry Lerouge. Les interrogations se portaient surtout sur l'Espagne, qui exigeait des garanties.

La France souhaite un détachement de maximum un an

"Plus que jamais, il y a ce soir un clivage Est-Ouest dans l'Union européenne", poursuit le journaliste, reprenant le discours du ministre du Travail hongrois. "Certains devront payer le prix politique de cette grande fracture", a-t-il ainsi déclaré. Les travailleurs détachés d'Europe de l'Est fournissent le plus gros des bataillons dans le transport ou la construction. La France exige une durée maximale de détachement d'un an, alors que la Commission européenne propose deux ans. Quant aux pays de l'Est, ils souhaitent une durée maximale de trois ans. "Les ministres du Travail se sont remis autour de la table il y a une heure. Les négociations risquent encore de durer", conclut Valéry Lerouge.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne