Travail détaché : Emmanuel Macron veut revoir le système

France 3

Le statut des travailleurs détachés permet de faire venir des salariés de pays de l'UE en France. Emmanuel Macron veut revoir ce statut et va tenter de convaincre l'Europe centrale où il se rend à partir du mercredi 23 août.

Dans le bâtiment, l'industrie ou l'agriculture, les entreprises font de plus en plus appel aux travailleurs détachés : 286 000 en France en 2015, soit 25% de plus qu'en 2014. Des salariés venus principalement de Pologne, du Portugal, d'Espagne ou de Roumanie. Un système que veut limiter Emmanuel Macron. C'est une concurrence à bas coût, estiment les détracteurs de ce système. Selon la loi, pour travailler en France, un travailleur détaché doit être payé au SMIC pour 35 heures et être nourri et logé.

La fraude explose

En échange, l'employeur paie les cotisations sociales dans les pays d'origine, souvent beaucoup moins chères. Mais les fraudes explosent avec des heures de travail non déclarés ou des patrons qui font payer aux salariés le transport et les frais d'hébergement. Le chef de l'Etat veut donc limiter le détachement à un an maximum, imposer une rémunération équitable et renforcer davantage la lutte contre la fraude. Une position ferme qui irrite déjà les pays de l'est de l'Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne