Tchernobyl : le réacteur accidenté en Ukraine recouvert d'un dôme de confinement

FRANCE 3

30 ans après la catastrophe de Tchernobyl, un immense dôme de confinement assure enfin la sécurité du site ukrainien. L'arche en acier a été inaugurée ce mardi 29 novembre. C'est une technologie française censée résister 100 ans.

Pour l'Ukraine, le moment est historique. 30 ans après la catastrophe de Tchernobyl, le site est officiellement sécurisé. C’est un projet hors norme : 36 000 tonnes de métal pour 108 mètres de haut et 162 mètres de long. Ce dôme de confinement pourrait recouvrir le Stade de France. Il résiste aux tremblements de terre et aux températures extrêmes. Sa durée de vie est de 100 ans.

Un coût de deux milliards d'euros 

Le 26 avril 1986, il est 1h23 du matin lorsque le coeur du réacteur numéro 4 explose. La pire catastrophe nucléaire de tous les temps. Face à l'ampleur du désastre, les autorités soviétiques sont dépassées. Ce sont de simples citoyens, ceux qu'on appelle "les liquidateurs", qui vont construire un sarcophage de béton pour isoler le réacteur. Grâce à la technologie moderne, ce dôme recouvre maintenant l'ancien sarcophage qui menaçait de s'effondrer. Mais ce n'est qu'une étape, le but est de rendre le site écologiquement sur en démantelant l'ancien sarcophage. La construction du dôme a coûté deux milliards d'euros à la communauté internationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne