Syriza remporte les élections législatives en Grèce, Tsipras "légitimé"

(Le parti d'Alexis Tsipras, Syriza, remporte les législatives en Grèce © REUTERS | Alkis Konstantinidis)

Le dirigeant de Nouvelle Démocratie (droite), Vangelis Meïmarakais, a reconnu ce dimanche soir sa défaite aux législatives face au parti de la gauche radicale Syriza d'Alexis Tsipras, qui obtiendrait 145 sièges sur 300 au Parlement contre 75 pour les conservateurs. Le Premier ministre sortant se dit "légitimé".

Dans la foulée des premières estimations qui le donne vainqueur, Syriza s'est dit prêt à constituer un nouveau gouvernement dans un délai de trois jours. Le parti du Premier ministre Alexis Tsipras est crédité de plus de 35% des suffrages après le dépouillement d'un quart des bulletins de vote. 

"C'est un plébiscite pour Tsipras", explique l'envoyée spéciale de France Info, Elise Delève
--'--
--'--

Les conservateurs de Nouvelle Démocratie récolteraient 28,1% des suffrages. Son leader, Vangelis Meïmarakis, a rapidement concédé la défaite à l'issue de ce scrutin largement boudé par les électeurs. Syriza obtiendraient 145 députés sur 300 à la Vouli (le Parlement grec) contre 75 pour Nouvelle Démocratie.  

(Les électeurs de Syriza rassemblés dans le centre d'Athènes © RF | Jean-Marie Porcher)

A LIRE AUSSI :

►►► Tsipras peut-il réussir son pari ?

►►► Grèce : ils avaient voté Syriza et se sentent "trahis"

"Un succès important" pour François Hollande

"Devant nous s'ouvre la voie du travail et des luttes" , a réagi ce dimanche soir Alexis Tsipras. Pour François Hollande, la victoire annoncée de Syriza est "un succès important" et "un message important pour la gauche europenne". 

"La Grèce va connaître une période de stabilité avec une majorité solide."  

D'autres responsables français et européens ont réagi ce dimanche soir sur Twitter, à l'image du président du Parlement européen Martin Schulz : 

Vers une coalition avec Anel (droite souverainiste)

Alexis Tsipras a annoncé qu'il allait s'allier de nouveau avec le parti de la droite souverainiste Anel, dirigé par Panos Kammenos, pour former un gouvernement de coalition. "Nous allons unir nos forces et continuer ensemble" , a déclaré le Premier ministre sortant. Avec le soutien d'Anel, Syriza disposera d'une majorité absolue de 155 sièges au Parlement.

Alexis Tsipras s'est par ailleurs dit "légitimé" par ce succès. "Dès demain, nous nous retroussons les manches pour travailler dur" , a-t-il promis à ses partisans. 

Vous êtes à nouveau en ligne