Soldat tué à Londres : nouvelle comparution des deux suspects

(Toby Melville Reuters)

Après le meurtre le 22 mai dernier d'un soldat britannique à Londres, les deux suspects comparaissent ce vendredi devant la cour criminelle d'Old Bailey. Cette audience vise à savoir si les deux hommes plaident coupables.

Plus d'un mois après le massacre à l'arme blanche du soldat
Lee Rigby en pleine rue à Londres
, les deux suspects du meurtre comparaissent
vendredi. L'audience devant la cour criminelle d'Old Bailey vise à savoir si
Michael Adebolajo et Michael Adebowale plaident coupable.

Les deux hommes de 28
et 22 ans sont inculpés du meurtre du soldat britannique Lee Rigby le 22 mai
dernier
mais aussi de tentative de meurtre sur les policiers qui s'étaient
rendus sur les lieux du crime. Depuis leur arrestation, les deux musulmans sont
incarcérés dans une prison au sud-est de Londres. Les deux suspects seront
entendus ce vendredi depuis cette prison par visioconférence.

Un massacre à l'arme blanche et au hachoir

Ce n'est pas la première comparution des suspects. Au début du mois de juin, le
plus jeune, Michael Adebowale s'était montré peu bavard face à la justice. Il avait simplement dit
son nom. A l'inverse le suspect le plus âgé, Michael Adebolajo qui avait
invoqué Allah après le meurtre du soldat avait défié le juge. L'homme
de 28 ans avait ainsi refusé de se tenir debout. Il s'était aussi plaint des
fouilles corporelles.

Le 22 mai dernier le soldat britannique Lee Rigby avait été
renversé par une voiture puis il avait tué à coups de couteau et de hachoir en
pleine rue à Woolwich à Londres. Les deux suspects ont été filmés et photographiés par
des témoins. Les autorités britanniques avaient qualifié ce crime d'acte
terroriste.
 

Vous êtes à nouveau en ligne