Ryanair joue-t-elle avec la sécurité de ses passagers ?

Deux avions de la compagnie Ryanair le 24 mai 2011, à l\'aéroport d\'Edimbourg (Ecosse). 
Deux avions de la compagnie Ryanair le 24 mai 2011, à l'aéroport d'Edimbourg (Ecosse).  (DAVID MOIR / REUTERS)

"Le Nouvel Observateur" publie des documents prouvant que la compagnie low cost demande à ses pilotes d'embarquer le moins possible de kérosène, pour économiser.

Moindres coûts et moindre sécurité ? Jeudi 27 juin, Le Nouvel Observateur publie des documents montrant la pression exercée par Ryanair, dont les pratiques sont régulièrement décriées, sur ses pilotes pour réduire la consommation de carburant des appareils. "Plus l'avion est chargé en pétrole, plus il est lourd, plus il consomme de kérosène et plus cela coûte cher", décrypte l'hebdomadaire. 

Du coup, les pilotes de la compagnie low cost irlandaise sont fortement encouragés à réduire la quantité de fuel embarquée, même si cela entame la capacité de l'avion à pouvoir faire face à des imprévus. Les pilotes les moins consommateurs de carburant ont droit à une lettre de félicitation à la fin de chaque mois, et un tableau des performances de chacun est affiché. S'il dépasse de 300 kg la limite qui leur est fixée par la compagnie, le pilote doit présenter une explication "valide et raisonnable", précise encore Le Nouvel Obs, lettres de managers à l'appui. Plusieurs atterrissages d'urgence ont eu lieu récemment, faute de carburant. 

Vous êtes à nouveau en ligne