Russie. L'activisme de Madonna provoque de vives réactions

Madonna, en concert le 9 août 2012 à Saint-Petersbourg (Russie).
Madonna, en concert le 9 août 2012 à Saint-Petersbourg (Russie). (OLGA MALTSEVA / AFP)

La star a prévu de soutenir les militants de la cause homosexuelle à Saint-Petersbourg, où la promotion de l'homosexualité et de la pédophilie est proscrite.

Les prises de position critiques de Madonna contre le pouvoir russe ne passent pas. Après son concert de mardi, lors duquel elle a lancé un appel à la libération des Pussy Riot, les punkettes emprisonnées pour une "prière" anti-Poutine, Madonna a soutenu publiquement les militants de la cause homosexuelle, lors d'un autre concert, jeudi 8 août à Saint-Petersbourg.

"La communauté gay, les homosexuels, ont les mêmes droits (...) de vivre avec dignité, avec respect et amour, a-t-elle martelé. Montrez votre amour et votre estime pour la communauté gay". Une grande partie de la foule a agité les bracelets roses distribués pour l'occasion à l'entrée du concert, comme le leur avait demandé Madonna sur Facebook.

"Enlève ta croix ou alors mets une petite culotte"

Mais cet activisme vaut à Madonna de très virulentes attaques verbales, y compris de la part de hauts responsables publics. "Avec l'âge, toute ancienne p... veut donner des leçons de morale à tout le monde, en particulier au cours de ses tournées à l'étranger", a écrit un vice-Premier ministre russe, Dmitri Rogozine, sur son compte Twitter. "Enlève ta croix ou alors mets une petite culotte", a ajouté l'ancien ambassadeur de Russie à l'Otan, connu pour ses formules à l'emporte-pièce.

A Saint-Petersbourg, une loi a été adoptée en février punissant les auteurs de tout "acte public" faisant la promotion de l'homosexualité et de la pédophilie. Avant le concert, l'auteur de la loi, un député local du parti au pouvoir Russie unie, Vitali Milonov, avait menacé Madonna de poursuites. "Dans ce cas, (...) elle s'exposera à une amende pour violation de la loi", a déclaré à l'AFP la porte-parole du député.

Des homosexuels jugent Madonna "hypocrite"

 

Mais Madonna a aussi été la cible de militants homosexuels russes jugeant son soutien insuffisant. Quelques-uns se sont rendus jeudi devant la salle de concert pour faire part de leur mécontentement, brandissant des pancartes. Un leader local de l'organisation Gay Russia, Iouri Gavrikov, a accusé la pop star d'"hypocrisie", estimant que Madonna aurait dû "annuler ses concerts" en Russie après l'entrée en vigueur en février à Saint-Pétersbourg de cette loi jugée "homophobe".  

Moscou, mercredi, un groupe de chrétiens orthodoxes radicaux avait brûlé un poster de Madonna pour dénoncer les propos "blasphématoires", selon eux, de la chanteuse après son soutien aux Pussy Riot.

Vous êtes à nouveau en ligne