Référendum en Grèce : l'Europe décidée à faire appliquer le plan de sauvetage

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Au plus haut niveau, le ton est à la fermeté. Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont souhaité "rapidement" une feuille de route pour assurer l'application du plan. _ Sarkozy et Merkel ont convenu de se retrouver dès demain à Cannes, à la veille de l'ouverture du G20, pour un dîner de travail avec Georges Papandréou, les responsables de l'UE et du FMI.

L'annonce a pris tout le monde de court. En décidant de soumettre le plan de sauvetage de la Grèce à référendum, Georges Papandréou a suscité un véritable séisme en Europe. Les Bourses ont toutes dévissé et les déclarations se sont multipliées, au plus haut niveau, pour s'inquiéter d'un "non" éventuel - et c'est un euphémisme.

“Je ne peux pas exclure” une faillite de la Grèce en cas de non au référendum, a expliqué Jean-Claude Juncker. Le président de l'Eurogroupe - les ministres des Finances de la zone euro - est prudent : “cela dépendra de la manière dont la question sera exactement formulée et sur quoi exactement les Grecs vont voter”.
Le président de la Banque mondiale ne s'embarrasse pas de ces précautions oratoires. Robert Zoellick estime que, “si ça passe, ce pourrait être un signal positif pour les gens. Si cela échoue ce sera le bazar !”.
Et l'agence de notation Fitch précise sa pensée : un "non" de la Grèce menacerait la viabilité de toute la zone euro.

Pour l'heure, toute l'Europe est aux aguets. Nicolas Sarkozy et Angela Merkel - qui avaient porté ce plan de sauvetage la semaine dernière, après avoir eu bien du mal à aplanir leurs divergences - se sont parlés à la mi-journée.
_ Ils se sont dits “déterminés” à faire appliquer le plan. Et ont souhaité l'adoption “rapidement” d'une “feuille de route”.

Sarkozy et Merkel annoncent d'ailleurs une réunion à Cannes dès demain, à la veille du début du sommet du G20. Un dîner de travail avec le pyromane du moment, Georges Papandréou, des responsables de l'UE et la directrice générale du FMI

Initialement, le plan de sauvetage de l'UE devait simplement être présenté au G20. Mais l'actualité en a décidé autrement ; et la situation financière de l'Europe risque bien de dominer les débats...

Guillaume Gaven

Vous êtes à nouveau en ligne