Présidentielle : Bruxelles choisit sans surprise Emmanuel Macron

France 3

Les dirigeants de l'UE ont les yeux braqués sur la France. La Commission européenne a choisi son camp.

La Commission européenne assume clairement sa ligne antipopuliste. Dès l'annonce des résultats, et c'est inédit, Jean-Claude Juncker a félicité Emmanuel Macron car il estime que Marine Le Pen veut détruire l'UE. Un soutien qui peut se révéler contre-productif tant l'image et le blason de Bruxelles sont ternis à l'heure actuelle. Le commissaire français Pierre Moscovici dénonce l'imposture d'une sortie de l'euro.

Un nouveau congé parental en vue

Mercredi, Bruxelles proposera des mesures pour renforcer les droits des salariés en matière de protection sociale avec l'idée de lutter contre les emplois précaires et de conforter le congé parental, y compris pour les soins aux personnes âgées. Face au péril populiste, Bruxelles met les bouchées doubles et veut apporter des réponses concrètes, conclut le journaliste Pascal Verdeau, en direct de Bruxelles.

Le JT
Les autres sujets du JT