Près d'un actif espagnol sur quatre est au chômage

Des chômeurs attendent l\'ouverture d\'une agence pour l\'emploi, le 27 janvier 2012 à Madrid (Espagne).
Des chômeurs attendent l'ouverture d'une agence pour l'emploi, le 27 janvier 2012 à Madrid (Espagne). (DOMINIQUE FAGET / AFP)

La progression du chômage est particulièrement dramatique chez les moins de 25 ans: plus d'un sur deux est sans travail.

L'Espagne n'avait plus connu cela depuis le premier trimestre 1995. Fin 2011, le pays comptait près de 5,3 millions de chômeurs, soit un taux de 22,85 %, selon des chiffres officiels communiqués vendredi 27 janvier.

Fin décembre, le nombre de personnes sans emploi s'élevait à 5 273 600, un chiffre en augmentation par rapport au trimestre précédent. Ce chiffre est légèrement inférieur aux 5,4 millions de chômeurs annoncés ces derniers jours par le chef du gouvernement conservateur, Mariano Rajoy. 

Un jeune sur deux est au chômage

La progression du chômage est particulièrement dramatique chez les moins de 25 ans, dont plus d'un sur deux (51,4 %) est sans travail, contre 45,8 % à la fin septembre. Le nombre de foyers dont tous les membres sont au chômage augmente lui aussi au cours du dernier trimestre, à 1,575 million.

Tout en saluant les efforts de discipline budgétaire du nouveau gouvernement, la Banque d'Espagne, l'Union européenne et le FMI se sont inquiétés ces derniers jours de ce chômage galopant. Ils ont pressé l'Espagne de réformer au plus vite son marché du travail, jugé trop rigide. Une loi en ce sens devrait être adoptée prochainement.