Première cérémonie du 11 novembre pour François Hollande

(REVELLI-BEAUMONT SIPA)

François Hollande participe ce dimanche à sa première cérémonie du 11 novembre en tant que président de la République. Le chef de l'État commémore l'anniversaire de l'armistice de 1918. Mais plus seulement. Son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, a fait de cette date une journée hommage à tous les morts pour la France.

L'an dernier déjà Nicolas Sarkozy avait, lors des cérémonies
du 11 novembre, rendu hommage à tous les morts pour la France. Il avait alors annoncé
une loi pour faire de cette date une journée "de commémoration de la
Grande Guerre et de tous les morts pour la France". Une loi adoptée en
février 2012.

Cette année, son successeur ne rend donc plus uniquement hommages aux
combattants de la Première guerre mondiale – dont le dernier représentant est
décédé en mai 2011. François Hollande honore également la mémoire de tous les
soldats décédés en opération.

Honorer tous les morts

Il s'agit, expliquait vendredi Kader Arif le ministre délégué
aux anciens combattants dans
une interview à La Croix
, de ce souvenir en ce 11 novembre de tous les
militaires morts pour la France dans "tous les conflits, en particulier
ceux des opérations militaires à l'étranger les plus récentes".
C'est le
cas – notamment –  des soldats tués en
Afghanistan.

L'an dernier, alors qu'il n'était que candidat socialiste à
la présidentielle, François Hollande avait endossé le costume de président pour
une cérémonie dans la Marne. Cette année, il participera à sa première
commémoration de l'armistice en tant que chef d'État. Il assistera, comme le
veut la tradition, a une cérémonie devant la tombe du soldat inconnu. 

Vous êtes à nouveau en ligne