Perucica : les gardiens de la dernière jungle d'Europe

La forêt de Perucica est quasiment inconnue et se trouve pourtant au cœur de l'Europe. Dans les Alpes de Bosnie, ce territoire abrite de nombreux animaux, surveillés à distance par des gardiens protecteurs.

C'est la dernière jungle d'Europe. Il y existe des endroits où l'homme n'a jamais mis les pieds. "C'est pour cela qu'elle intéresse beaucoup les scientifiques et éventuellement de futurs touristes", explique Milos Nogo. Cet homme trappu et son collègue ont un métier unique. Ils sont à la fois gardes forestiers et explorateurs. Dans les alpes bosniaques, les 1 400 hectares de Perucica témoignent d'une nature vierge, inchangée depuis 20 000 ans. Jusqu'en 1952, faute d'explorateur, le tracé des rivières n'apparaissait même pas sur les cartes.

Une forêt dangereuse à la tombée de la nuit

Aujourd'hui, ils sont 14 hommes à veiller sur 170 espèces d'arbres et sur des milliers d'animaux sauvages. Ils passent leur journées à jeter des grains de maïs, la friandise préférée des sangliers, ou encore à disposer du sel entre les arbres pour fournir des compléments alimentaires aux cervidés. Le soir, personne n'a le droit de rester dans la forêt. Des ours, des loups, ou encore des serpents peuplent le territoire. En 2010, un randonneur français a disparu à Perucica. Son corps n'a jamais été retrouvé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne