Pays-Bas : des caricatures de Mahomet diffusées par l'extrême-droite

(Geert Wilders est un allié politique européen de Marine Le Pen. © Maxppp)

Geert Wilders, député anti-islam néerlandais, avait promis de diffuser ces dessins pendant un temps d'antenne réservé aux partis, à la télévision publique. Après une première tentative manquée il y a quatre jours, les caricatures ont finalement bien été visibles, ce mercredi. Le leader d'extrême-droite entend ainsi défendre "la liberté d'expression" contre "la violence".

Le député anti-islam Geert Wilders a finalement tenu parole. Il a diffusé ce mercredi des caricatures du prophète Mahomet, lors d'un temps d'antenne réservé aux partis politiques, à la télévision publique néerlandaise. Une première tentative a échoué il y a quatre jours : Geert Wilders avait hurlé au "sabotage" tandis que la chaîne publique NOS promettait une enquête.

Une dizaine de caricatures diffusées en tout

Cette fois-ci fut la bonne pour le leader d'extrême-droite : une dizaine de caricatures ont été diffusées dans un spot d'une durée de 2 minutes 44. Geert Wilders a tenu à montrer ces dessins après l'attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique, dans un "concours de caricatures" de Mahomet organisé au Texas début mai.

Aissa Zanzen, un porte-parole du Conseil des mosquées marocaines aux Pays-Bas, a dit préférer "ignorer" la "provocation" de Geert Wilders. Il a assuré que la diffusion de ces caricatures seraient sans conséquences pour la communauté musulmane. En tout cas la justice a assurer qu'elle "examinerait" d'éventuelles plaintes. Selon les médias locaux, les ambassades des Pays-Bas dans le monde ont été averties de mesures à prendre en cas de protestations violentes contre la diffusion de ces caricatures.

Vous êtes à nouveau en ligne