VIDEO. Rouen : une somalienne rescapée il y a cinq raconte sa traversée de la Méditerranée

MYRIAM LIBERT et JEAN-LUC DROUIN - FRANCE 3

Les naufrages de ces derniers jours lui rappelle son douloureux voyage et Nimco Mohammaed Abdalla raconte que la fuite des migrants de son pays lui est compréhensible

Une semaine après le naufrage d'un bateau de migrants qui a couté la vie à 359 personnes, un nouveau bateau chargé d'hommes, de femmes et d'enfants a chaviré, vendredi 11 octobre, au large de Malte. Cette fois-ci le bateau a été vite repéré et les secours en mer ont été vite dépêchés en Méditerranée. 146 survivants ont été dénombrés au soir de samedi.

Voici le témoignage d'une femme qui a fui il y a cinq son pays, la Somalie. Elle a tenté au péril de sa vie la traversée de la Méditerranée pour avoir un avenir. Elle s'est confiée à nos confrères de France 3. elle est arrivée par l'ile de Malte en juin 2008 avec son bébé. elle vit actuellement à Rouen (Seine-Maritime). Son périple a duré dix mois de Mogadiscio à la Libye, passant par Addis Abéba (Ethiopie) et le Soudan.

Les naufrages de ces derniers jours lui rappelle son douloureux voyage et Nimco Mohammaed Abdalla raconte que la fuite des migrants de son pays lui est compréhensible, Les dangers encourus dans son pays sont pires que ceux rencontrés en Europe : "On est obligé de fuir, on fuit les viols, on fuit les massacres", dit-elle.

Vous êtes à nouveau en ligne