Migrants : le bras de fer italien

FRANCE 3

150 migrants sont coincés depuis plusieurs jours dans le port de Catane (Italie). Ils sont au cœur d’un bras de fer entre Rome et Bruxelles.

L’attente de 150 migrants se prolonge. Le navire qui les avait secourus en Méditerranée est à quai dans le port de Catane (Italie), en Sicile. Pour ces hommes, interdiction de mettre un pied sur le sol italien. De grandes bâches vertes protègent les migrants du soleil, mais les conditions sanitaires sont précaires, à tel point que les médecins craignent une épidémie de gale. À bord, les garde-côtes italiens prennent leur mal en patience.

Les Européens ont refusé tout chantage

Les migrants sont prisonniers de la décision du gouvernement italien d’engager un bras de fer avec l’Europe. Les populistes au pouvoir exigent une répartition plus équilibrée des migrants, sans quoi ils ne verseront plus autant d’argent à l’Europe. Réunis vendredi 24 août, les Européens ont refusé tout chantage. Seuls les 27 mineurs non accompagnés ont pu quitter, jeudi 23 août, le navire. Sur le quai, des manifestants dénoncent le "bateau de la honte."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne