Migrants : des ONG suspendent leurs opérations de secours

Médecins sans frontières et d'autres ONG ont décidé de suspendre leurs opérations de sauvetage en Méditerranée pour des raisons de sécurité. Elles évoquent notamment l'hostilité de la Libye et de l'Italie.

C'est la fin des sauvetages pour le "Prudence". L'association Médecins sans frontières l'a annoncé samedi 12 août, elle suspend les missions de secours de son plus gros navire dans toute la Méditerranée. Un geste pour dénoncer l'attitude hostile de la Libye envers les ONG. Avec l'aval de l'Italie, le gouvernement de Tripoli interdit désormais aux navires étrangers de patrouiller au large de ses côtes.

1 500 migrants recueillis

Depuis 2014, ils sont plus de 600 000 à avoir rejoint l'Italie à bord d'embarcations surchargées, toujours plus fragiles. En mai dernier, le "Prudence" avait recueilli 1 500 migrants, un record. Mais jour après jour, l'action des ONG se complique. Les gouvernements libyen et italien les accusent d'encourager par leur présence en mer les trafics des passeurs. Comme Médecins sans frontières, deux autres ONG ont choisi de suspendre leurs activités. Selon elles, leurs équipages ne peuvent plus travailler en toute sécurité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne