INFOGRAPHIE. Depuis janvier, 30 fois plus de migrants sont morts en Méditerranée que sur la même période en 2014

Les secours évacuent le corps d\'un migrant, mort dans le naufrage d\'un bateau de fortune en mer Méditerranée, du navire des garde-côtes italiens à La Valette (Malte), le 20 avril 2015.
Les secours évacuent le corps d'un migrant, mort dans le naufrage d'un bateau de fortune en mer Méditerranée, du navire des garde-côtes italiens à La Valette (Malte), le 20 avril 2015. (DARRIN ZAMMIT LUPI / REUTERS)

Selon l'Organisation internationale pour les migrations, le bilan total pourrait atteindre 30 000 morts d'ici la fin de l'année.

Plus de 1 750 migrants auraient péri dans des naufrages en mer Méditerranée entre janvier et avril 2015, selon le bilan provisoire de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), dévoilé mardi 21 avril. Un bilan largement supérieur à celui établi sur la même période l'année précédente : 56 décès avaient été enregistrés entre le 1er janvier et le 21 avril 2014, selon l'organisation. Au total, 96 réfugiés avaient perdu la vie au 30 avril de la même année.

"Avec le dernier décompte, l'OIM a calculé que le nombre de morts depuis le début de l'année 2015 est à présent 30 fois supérieur à ce qu'il était en 2014 à cette même date (...), lorsqu'il y avait juste 56 décès de migrants répertoriés en Méditerranée", a déclaré le porte-parole de l'organisation, Joel Millman, lors d'une conférence de presse en Suisse.

Le nombre d'arrivées en Italie reste stable

Et le drame pourrait prendre de l'ampleur. Selon les projections de l'OIM, le nombre de morts ou de disparus en Méditerranée pourrait établir un sinistre record cette année. Rien qu'en avril, plus de 1 300 migrants auraient perdu la vie en tentant de rejoindre les côtes italiennes depuis la Libye, selon les estimations du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés. "L'OIM craint à présent que le total de 3 279 décès de migrants de 2014 soit dépassé cette année d'ici quelques semaines, et puisse atteindre 30 000 à la fin de l'année, si l'on se base sur le bilan actuel", a détaillé Joel Millman.

Le nombre de migrants rapatriés sur les côtes italiennes n'a en revanche pas beaucoup évolué d'une année sur l'autre. D'après les données fournies par le ministère italien de l'Intérieur, 26 644 personnes ont débarqué sur le territoire entre le 1er janvier et le 30 avril 2014. Au 17 avril 2015, le nombre total d'arrivées en Italie s'élevait à 21 191, rapporte l'OIM.

Vous êtes à nouveau en ligne