VIDEO. Niger : le pari de la France

Face à la situation désastreuse des migrants en Europe et en Libye, la France a décidé de repérer les candidats au droit d'asile sur le sol africain, et en particulier au Niger. Les premiers viennent tout juste d'arriver en France. Comment sont-ils choisis ? Quelle efficacité contre les passeurs ? Une enquête d'"Avenue de l'Europe".

Face aux situations désastreuses rencontrées par les migrants en Europe et en Libye, la France a décidé de repérer les candidats au droit d'asile sur le sol africain et en particulier au Niger. "Dès le 28 août dernier, j’ai dit que la France devait se montrer parfaitement solidaire. Nous avons, conformément à ces paroles, accueilli de nombreuses personnes en leur évitant de prendre tous les risques dans la Méditerranée", réaffirmait le président Macron sur Twitter le 11 janvier 2018.

Enquête à Niamey et Agadez

Les premiers de ces migrants "sélectionnés" par une mission de l'OFPRA, à partir de listes établies par le HCR (Haut-Commissariat pour les réfugiés de l'ONU), viennent tout juste d'arriver en France. Comment sont-ils choisis ? Quelle efficacité contre les passeurs ? Pour "Avenue de l'Europe", Hugues Huet et Guillaume Le Goff sont allés enquêter à Niamey, la capitale nigérienne, et à Agadez, au nord du pays, à l'entrée du Sahara, une étape importante du trafic de migrants.

Une enquête de Hugues Huet et Guillaume Le Goff, diffusée dans "Avenue de l'Europe" le 24 janvier 2018.

Vous êtes à nouveau en ligne