VIDEO. La police évacue les migrants qui occupaient le lycée Jean-Jaurès, à Paris

FRANCE 2

Ce lycée en travaux avait été investi dans la nuit du 21 au 22 avril par 150 migrants, notamment afghans, yéménites, soudanais, érythréens et somaliens.

Des policiers sont venus, mercredi 4 mai à l'aube, évacuer des migrants qui occupaient depuis près de deux semaines le lycée Jean-Jaurès, dans le 19e arrondissement de Paris. Tournées par une équipe de France 2, les images témoignent ici de l'important dispositif de sécurité déployé autour de ce lycée en travaux.

Des heurts ont opposé la police à des manifestants, selon une journaliste de l'AFP. Vers 6h20, la police a employé du gaz lacrymogène pour disperser plusieurs dizaines de manifestants qui avaient formé une chaîne humaine afin d'empêcher l'accès à une entrée.

Des manifestants, dont certains étaient masqués ou cagoulés, ont répondu à l'évacuation par des jets de projectiles, aux cris de "tout le monde déteste la police". Certains manifestants assis sur la chaussée face aux CRS scandaient : "solidarité avec les réfugiés".

Une évacuation ordonnée le 29 avril

Saisi par le conseil régional d'Ile-de-France, le tribunal administratif de Paris avait ordonné le 29 avril l'évacuation de ce lycée, avec un délai de grâce de 72 heures.

Le lycée Jean-Jaurès avait été investi dans la nuit du 21 au 22 avril par 150 migrants, notamment afghans, yéménites, soudanais, érythréens et somaliens, rejoints ensuite par d'autres personnes. Ces migrants venaient du campement sauvage situé sous le métro aérien de la station Stalingrad (nord-est de Paris), qui a été de nouveau démantelé lundi matin. Plus de 1 600 migrants ont été pris en charge lors de l'évacuation, ce qui constitue un record à Paris.

Vous êtes à nouveau en ligne