VIDEO. Drôme : conseil municipal sous tension à Allex sur fond d'accueil de migrants

France 2

Selon un document interne du ministère de l'Intérieur, révélé mardi, toutes les régions, sauf l'Ile-de-France et la Corse, seront sollicitées pour accueillir des migrants.

Avec le démantèlement à venir de la "jungle" de Calais, l'Etat va devoir trouver des milliers de places en régions pour héberger ces migrants. Et ce projet inquiète certaines communes. A Allex, village de la Drôme concerné par ce dossier, le conseil municipal qui s'est tenu mardi 13 septembre, était tendu.

Référendum local prévu le 2 octobre

Dans cette petite ville de 2 500 habitants, un centre d'accueil et d'orientation (CAO) doit être créé dans un château qui accueillait, jusqu'à la fin 2015, un centre géré par le diaconat protestant. Une manifestation d'opposition organisée par le FN a réuni 200 personnes samedi (autant qu'une contre-manifestation) et un référendum local est prévu le 2 octobre. Mais la préfecture a déjà indiqué qu'elle ne reconnaîtra pas ce scrutin.

Selon un document interne du ministère de l'Intérieur, révélé mardi, toutes les régions, sauf l'Ile-de-France et la Corse, seront sollicitées pour accueillir des migrants. Compte tenu de l'existant, "8 200 nouvelles places" en CAO doivent encore être créées pour héberger les migrants le temps qu'ils réfléchissent à une éventuelle demande d'asile, et "les orientations devraient commencer à la mi-octobre".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne