VIDEO. Ibrahim, arrivé à Paris en 2017, raconte son premier jour en France

BRUT

Guinéen, Ibrahim est arrivé à Paris en octobre 2017. Son premier jour en France, voilà comment il l'a vécu.

"Je voyais des SDF, des Français en plus, en plein cœur de Paris. Je me suis dit : 'Ça va être plus dur que je l'imaginais'".

Ibrahim est un jeune Guinéen arrivé dans le pays en octobre 2017. Des gens pressés, des stations de métro immenses, le froid… Lors de son arrivée en France, plus précisément à Paris, Ibrahim se souvient s'être senti très dépaysé.

Le métro, c'est comme si j'étais dans un trou, comme un rat…

Ibrahim

à Brut.

Malgré la zizanie parisienne, Ibrahim garde un souvenir heureux du premier instant où il découvrit le ciel parisien. Mais, si Ibrahim était ravi d'être arrivé ici, il n'en était pas moins conscient des difficultés aussi présentes autour de lui. "J'ai compris qu'il y avait pas mal de sans-papiers, ça m'a tout de suite aussi montré l'importance de tout faire pour avoir ses papiers", explique-t-il. "Ça a été mon premier souci jusqu'à la délivrance", poursuit Ibrahim.

Sa première nuit, Ibrahim l'a passée dans un petit hôtel de fortune à Nanterre. "Je me suis dit : ok, tranquille, j'ai fait des choses plus dures que ça", se rappelle-t-il. Finalement, il a pu s'installer chez un cousin. Très vite, le jeune homme a fait des rencontres, s'est intégré et a reçu ses papiers. "L'essentiel était acquis", sourit-il.

Aujourd'hui, Ibrahim est gérant de commandes dans un salad bar. En parallèle, il est également comédien et danseur et s'investit dans des projets avec l'Atelier des artistes en exil.

Vous êtes à nouveau en ligne