VIDEO. Hongrie : des migrants syriens, expulsés d'un train, refusent d'être emmenés par la police

SKY NEWS / APTN

Ils veulent partir dans un autre train vers l'ouest de l'Europe. Les autorités hongroises souhaitent au contraire les conduire dans un camp de réfugiés.

La scène dramatique a été filmée par Sky News près de la gare de la ville hongroise de Bicske, jeudi 3 septembre, une localité située à une trentaine de kilomètres de Budapest. Une Syrienne, son bébé dans les bras, refuse d'aller dans un centre de réfugiés. Elle demande à partir dans le prochain train, avec son mari, vers l'ouest de l'Europe.

>> Suivez notre direct sur la situation des migrants en Europe

Des Syriens scandent "Syrie ! Syrie !" pour indiquer aux forces de l'ordre d'où ils viennent. "Bachar Al-Assad est une mauvaise personne, il tue son peuple. S'il vous plaît, s'il vous plaît ! Nous sommes venus ici, car les gens sont très bons ici", lance la femme en larmes à la police, qui lui demande de se lever du quai.

Les autorités hongroises ont ouvert un camp de réfugiés à Bicske, où des migrants sont regroupés. La police a mis plusieurs minutes à dégager des voies la famille syrienne, comme le raconte le Daily Mail (en anglais).

Vous êtes à nouveau en ligne