VIDEO. Des chercheurs ont réussi à redonner un visage à une migrante dont le squelette a été trouvé au Texas

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

En sept ans, plus de mille migrants ont été retrouvés morts près de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. A l'université du Texas, une anthropologue et son équipe tentent de leur redonner un nom, et même parfois un visage. Un extrait d'"Envoyé spécial".

L'endroit ressemble à un mausolée. A l'université du Texas, le laboratoire de l'anthropologue Kate Spradley contient plus de 200 boîtes pleines d'ossements. Avec son équipe, la chercheuse inventorie les restes des clandestins dont les squelettes ont été découverts dans le désert, près de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. L'objectif est de les identifier pour pouvoir les restituer à leurs familles, mais certains ne quitteront sans doute jamais cette pièce.

Toutes les informations collectées par les chercheurs sont publiées sur un site gouvernemental, NamUs ("Donnez-nous un nom"), qui recense les personnes disparues aux Etats-Unis. Kate y a entré les données des 140 squelettes déjà étudiés. On y trouve même un visage, ou plutôt la reconstruction faciale d'une jeune femme, âgée de 15 à 21 ans.

Son ADN pourrait permettre de retrouver sa famille

En quelques clics, on peut savoir quels vêtements elle portait, où et quand son cadavre a été découvert. De précieux indices si une personne de sa famille la recherche via ce site. Si cette personne contactait Kate, il serait facile de comparer un échantillon de son ADN avec celui de la jeune migrante…

Extrait de "La frontière sans retour", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 24 mai 2018.

Vous êtes à nouveau en ligne