VIDEO. Des centaines de migrants demandent à quitter l’île grecque de Lesbos pour Athènes

APTN

Ils se font entendre depuis quelques jours en manifestant aux abords du port de Mytilène, d'où partent les ferries vers la capitale grecque.

Migrants, réfugiés, demandeurs d'asile, ils ne veulent plus rester bloqués sur l'île grecque de Lesbos. Ils se font entendre depuis quelques jours en manifestant aux abords du port de Mytilène, d'où partent les ferries vers Athènes.

"Nous manifestons pour que l'on nous envoie un bateau qui puisse nous amener à Athènes, nous pourrons alors partir d'ici, c'est une toute petite île." Un réfugié syrien, qui a fui la guerre dans sa ville d'Alep (Syrie), explique lundi 7 septembre que les centaines de migrants bloqués dans l'île attendent des documents administratifs officiels. Ceux-ci doivent leur permettre d'entrer dans l'espace européen.

Quinze mille migrants dans l'île

Environ 15 000 migrants, venus de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan, sont présents dans cette île qui compte environ 85 000 habitants. Certains habitants grecs font part de leur amertume à l'occasion de cette marche de migrants, demandant leur renvoi en Turquie. En raison de l'afflux de migrants, l'île est "au bord de l'explosion", selon un ministre grec. 

Un ferry grec a sauvé par ailleurs 61 migrants ce lundi, des hommes et des femmes menacés de naufrage au large de l'île, première étape vers l'Europe occidentale pour des dizaines de milliers de personnes.

Vous êtes à nouveau en ligne