VIDÉO. "Ce n'est plus notre problème" : François Ruffin veut "remettre en cause les accords du Touquet" qui permettent aux Britanniques de contrôler les migrants sur le sol français

FRANCEINFO : RADIO FRANCE

Faisant référence à une "chasse" aux migrants, le député LFI de la Somme a également pointé du doigt sur franceinfo mercredi le rôle des autorités françaises.

"Je souhaite remettre en cause les accords du Touquet", a estimé mercredi 23 septembre sur franceinfo François Ruffin, député La France insoumise de la Somme. Ces accords stipulent que la frontière entre la France et la Grande-Bretagne se situe côté français. Ils permettent ainsi à des douaniers britanniques de contrôler des migrants sur le sol français.

"Des douaniers et des policiers anglais sont installés sur le sol français pour empêcher les migrants d'aller en Angleterre", a décrit François Ruffin qui veut mettre fin à cette collaboration entre les deux pays : "Ce n'est plus notre problème", et notamment depuis que la Grande-Bretagne "est sortie de l'Union européenne". Faisant référence à une "chasse" aux migrants, le député de la Somme a également pointé du doigt le rôle des autorités françaises.

Ce n'est pas aux douaniers et aux policiers français de faire des choses qui ne sont pas dignes. Ce n'est pas à la France de faire la police de l'Angleterre sur notre sol. C'est une question de principe.

François Ruffin

à franceinfo

François Ruffin a critiqué ces "zones qui s'installent, comme à Calais, sur tout le littoral nord". "Ce n'est pas normal que cela se passe comme ça. Et je ne comprends pas qu'il n'y ait pas une renégociation profonde de ces accords du Touquet". Les accords du Touquet ont été signés en 2003 par le ministre de l'Intérieur français de l’époque, Nicolas Sarkozy, et son homologue britannique David Blunkett, afin de lutter contre l'immigration clandestine à destination de la Grande-Bretagne.

Vous êtes à nouveau en ligne