VIDEO. La police italienne tente de disperser les migrants de Vintimille

O. CHARTIER-DELEGUE / FRANCE 3 COTE D'AZUR

Entre 150 et 200 migrants veulent passer en France et refusent d'être dispersés. Après plusieurs heures de négociation, les forces de l'ordre sont passées à l'action, jeudi 13 juin.

Après plusieurs heures de négociation, la police italienne est passée à l'action, samedi 13 juin. Dans une ambiance électrique, elle a chargé des migrants à Vintimille (Italie), qui tentaient depuis la veille de gagner la France. Certains d'entre eux ont entamé une grève de la faim, à quelques kilomètres seulement de la frontière française.

Certains migrants ont sauté à l'eau, avant d'être récupérés

En début de soirée, d'autres se sont même jetés à l'eau, dans une mer houleuse, avant d'être récupérés par leurs camarades. "On s'est tous mis d'accord, on n'acceptera pas de nourriture jusqu'à ce que l'on trouve une solution à notre problème. Se jeter à la mer vaut mieux que de rester ici", explique un migrant interrogé par France 3. Une partie des 150 à 200 migrants de Vintimille a été repoussée le long de la nationale, avant d'être acheminé vers des centres d'accueil.

Vous êtes à nouveau en ligne