Un supermarché de Hambourg retire les produits étrangers de ses rayons pour dénoncer la xénophobie

Un supermarché de Hambourg (Allemagne) a retiré, le 19 et 20 août, les produits étrangers de ses rayons pour dénoncer la xénophobie. 
Un supermarché de Hambourg (Allemagne) a retiré, le 19 et 20 août, les produits étrangers de ses rayons pour dénoncer la xénophobie.  (TWITTER/@_holger)

"Ce n'est qu'avec les produits d'autres pays que nous pouvons offrir une variété unique que nos clients apprécient", explique la chaîne Edeka à l'origine de cette campagne.

Des étals vides avec seulement quelques produits éparpillés dans les rayons. Pour dénoncer la xénophobie, un supermarché de la chaîne Edeka à Hambourg a retiré de ses rayons tous les produits qui n'ont pas été produits en Allemagne, lors du week-end du 19 et 20 août, raconte le Huff Post.

A la place des produits manquants, les clients ont pu trouver des petits écriteaux avec les mentions : "Nos rayons sont tristes sans variété" et "C'est si vide une étagère sans étrangers". "Edeka soutient la diversité", explique la marque à franceinfo. Dans nos magasins, nous vendons de nombreux produits qui viennent de différentes régions d'Allemagne. Mais ce n'est qu'avec les produits d'autres pays que nous pouvons offrir une variété unique que nos clients apprécient." Edeka affirme encore apprécier les "nombreuses réactions positives" suscitées par sa campagne. 

"Dites non au racisme"

Sur les réseaux sociaux, ils sont, en effet, très nombreux à saluer cette campagne et à relayer les images des étals vides. 

So schaut's im Supermarkt aus, wenn nur noch #deutsche Produkte im Supermarkt angeboten werden... #hafencity #hamburg #edeka #wirliebenlebensmittel werbeaktion #sightseeing #hamburgmeineperle #soleeristeinregalohneausländer A #Edeka Supermarket with only Germany Product will show us how emty Shelves look without foreign products - Campaign against xenophobia #fightagainstracism

Une publication partagée par heinzinger (@heinzinger) le

"Superbe campagne anti-raciste", salue, par exemple, un internaute sur Twitter. 

"Dites non au racisme", assure encore un autre. 

Comme plusieurs pays d'Europe, l'Allemagne fait face à un regain xénophobe, incarné notamment par des groupes identitaires comme le mouvement anti-immigration et anti-islam Pegida