Un Américain inculpé après la mort de clandestins dans son camion au Texas

Le camion a été retrouvé sur le parking d\'un supermarché de San Antonio (Texas), le 23 juillet 2017.
Le camion a été retrouvé sur le parking d'un supermarché de San Antonio (Texas), le 23 juillet 2017. (RAY WHITEHOUSE / REUTERS)

"Les gens frappaient sur la paroi du camion et faisaient du bruit pour attirer l'attention du chauffeur. Il ne s'est jamais arrêté", témoigne un survivant.

Un chauffeur de camion a été inculpé par la justice américaine, lundi 24 juillet, après la mort de 10 migrants qu'il avait transporté dans des conditions épouvantables. La remorque a été découverte dimanche, garée sur le parking d'un supermarché de San Antonio, à deux heures de la frontière mexicaine, avec 38 personnes à l'intérieur, dont huit étaient mortes. Deux autres n'ont pas survécu après leur transfert à l'hôpital. Plus d'une quinzaine, dont deux enfants, sont dans un état critique, souffrant de coup de chaleur et de déshydratation.

Selon les témoignages recueillis auprès des survivants, les conditions de transport dans la remorque, sans climatisation, étaient exécrables. "Les gens frappaient sur la paroi du camion et faisaient du bruit pour attirer l'attention du chauffeur. Il ne s'est jamais arrêté", a témoigné un migrant. "Il y avait un trou dans la remorque, les gens se relayaient à tour de rôle pour respirer", a ajouté ce Mexicain.

Une température de 65 degrés

L'alerte a été donnée lorsqu'un des clandestins a demandé de l'eau à un employé tôt dans la nuit, dimanche. Ce dernier s'est exécuté et a également appelé la police. Les services de l'immigration pensent qu'une centaine de personnes, notamment mexicaines et guatémaltèques, se trouvaient dans cette remorque, où la température a pu grimper jusqu'à 65 degrés Celsius, mais que la plupart d'entre elles se sont échappées.

Un témoin a notamment signalé que des migrants étaient entrés dans six SUV noirs qui attendaient le camion sur le parking. Selon le témoignage d'un clandestin, son passeur lui avait signalé que "des gens liés aux Zetas [cartel de la drogue mexicain]" faisaient traverser la frontière américaine aux clandestins. Et qu'une fois arrivé aux Etats-Unis, il devrait payer 5 500 dollars.

Le chauffeur dit les avoir transportés à son insu

Le chauffeur du poids lourd, un homme de 60 ans originaire de Floride, a été inculpé par un procureur fédéral. Selon la loi fédérale, s'il est reconnu coupable, il risque la prison à perpétuité ou la peine de mort. Il a été trouvé par la police dans la cabine du camion et affirmé ne pas avoir remarqué qu'il transportait une centaine de personnes dans sa remorque jusqu'à ce qu'il s'arrête sur le parking du supermarché. C'est alors qu'il a remarqué "des bruits et de l'agitation", selon le procureur. La durée du trajet n'a pas été déterminée à ce stade.