VIDEO. Réfugiés : crispation à la frontière entre la Serbie et la Hongrie

FRANCE 2

Le gouvernement hongrois a décidé d'ériger un mur "anti-immigration". Il devrait être terminé dans la nuit du 14 au 15 septembre. Les réfugiés affluent pour essayer de passer in extremis.

L'armée hongroise patrouille armes à la main ce lundi matin, le long de la frontière avec la Serbie. Le mur censé bloquer l'arrivée des migrants doit être terminé dans quelques heures ce 14 septembre. Alors les demandeurs d'asile pressent le pas, entre appréhension d'arriver trop tard et incompréhension. "Moi, je suis irakien. Je veux juste passer, je ne veux pas aller dans leur pays. J'en n'ai rien à faire de rester en Hongrie. Pourquoi ils font ça ?" s'emporte un homme au micro de France 2.

Volte-face de l'Allemagne, qui a réinstauré les contrôles

Pour ceux qui arrivent à rejoindre la Hongrie, le soulagement est de courte durée. L'équipe de France 2 apprend à la plupart des exilés que l'Allemagne vient de réinstaurer les contrôles à sa frontière. Surpris, un père de famille ne se laisse pas abattre : "Alors on ira dans un autre pays, pas forcément en Allemagne. On ira n'importe où on sera en sécurité", affirme-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne