Plus de 2 000 migrants ont tenté d'envahir le site du tunnel sous la Manche

France 3

Leur but était de s'accrocher aux navettes en marche dans la nuit du 27 au 28 juillet. Six personnes ont été blessées.

Dans la nuit de lundi 27 au mardi 28 juillet, des milliers de migrants ont essayé de s'accrocher aux navettes qui traversent le tunnel sous la Manche à Calais. Une tentative risquée qui peut leur coûter la vie. France 3 a suivi trois exilés prêts à tout pour rejoindre l'Angleterre.

À Coquelles (Pas-de-Calais) les migrants traversent l'autoroute A 16 pour rejoindre le terminal d'Eurotunnel. Un passage dangereux. Vendredi dernier, une Érythréenne est décédée, percutée par une voiture. "Dans ce tunnel ou dans un autre, c'est la même chose, on vient la nuit et à chaque fois on se heurte à la police. Le danger est partout ici", explique un migrant au micro de France 3. Mais ce danger ne les arrête pas.

Confrontation avec la mort

Malgré les risques, les migrants tentent leur chance dès la tombée de la nuit, inlassablement. Beaucoup de marche, puis de l'escalade sur les grillages pour tenter de monter dans les navettes en circulation... Cette technique a déjà couté la vie a huit migrants ces dernières semaines. La police et les agents de sécurité sont sur les dents. Pour les migrants suivis, la nuit n'a pas été bonne. Ils ont été stoppés par la police, mais cela n'enlève rien à leur détermination.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne