Paris : un camp de 350 migrants évacué

FRANCE 3

Un campement de fortune s'était formé il y a plusieurs mois sous le métro aérien, entre Barbès et La Chapelle, à Paris.

Calmement, tôt ce mardi 2 juin 2015, la police a bloqué le quartier de La Chapelle à Paris pour déloger, comme prévu, les 350 clandestins d'un camp de fortune installé il y a des mois sous le pont du métro aérien entre les stations Barbès et La Chapelle.

Plusieurs membres d'associations étaient présents. Pour Sandra Regol, "cela s'est plutôt bien passé". Elle regrette toutefois que l'opération n'ait pas eu lieu "plus tôt", a-t-elle confié au micro de France 3.

Des migrants qui préfèrent être transférés...

Abderrahmane Diallo - comme de nombreux autres réfugiés - s'est précipité pour retourner au camp afin d'en être évacué, "pour partir là où il y a à manger". Sous les encouragements des riverains, qui scandaient "Solidarité pour tous les réfugiés", les migrants ont été transférés vers des logements d'urgence. Une fois sur place, leurs situations administratives devraient être examinées.

L'équipe de France 3 s'était rendue il y a quelques jours dans ce campement, pour y découvrir des conditions sanitaires et humanitaires catastrophiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne