Paris : évacuation d'un campement de migrants installé dans le 19e arrondissement

Un migrant porte son matelas sur la rue de Flandres à Paris après l\'écvacuation par la police, le 6 septembre 2016
Un migrant porte son matelas sur la rue de Flandres à Paris après l'écvacuation par la police, le 6 septembre 2016 (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)

Les migrants, qui s'étaient installés sur le terre-plein de l'avenue de Flandres, sont en cours d'évacuation, mardi.

Un campement de migrants est en cours d'évacuation, mardi 6 septembre, dans le nord de Paris. Plusieurs centaines de personnes étaient installées dans des tentes sur le terre-plein de l'avenue de Flandres, dans le 19e arrondissement. Elles ont commencé à monter dans un premier bus, vers 9h30, encadrées par des CRS.

Sac sur le dos et matelas de fortune sous le bras, Asam, 21 ans, originaire du Soudan, dit ne "pas comprendre". "Je suis seul, sans famille, je ne sais pas où ils nous emmènent, je veux rester ici", s'inquiète le jeune homme.



Une vingtaine d'évacuations depuis juin

Cette évacuation intervient alors que la maire de Paris Anne Hidalgo présente, mardi matin, le centre d'accueil humanitaire qui doit ouvrir prochainement à Paris, dans le quartier de la Chapelle. Depuis juin 2015, plus d'une vingtaine d'évacuations et de "mise à l'abri" des migrants dans des centres d'hébergement, des gymnases ou des chambres d'hôtels, ont eu lieu dans la capitale.

Fin août, des associations engagées dans l'accueil des migrants ont demandé qu'il soit "mis fin aux évacuations de campements" en l'absence d'hébergement disponible "ainsi qu'aux notifications d'obligation de quitter le territoire aux exilés souhaitant demander l'asile". Les associations souhaitent l'ouverture de sites d'accueil temporaire humanitaire dans plusieurs métropoles régionales pour éviter la saturation de la capitale.

Vous êtes à nouveau en ligne