DIRECT. Paris : 2 771 migrants ont été évacués des campements du nord de la capitale

Des migrants installés à la porte de la Chapelle, à Paris, le 29 juin 2017.
Des migrants installés à la porte de la Chapelle, à Paris, le 29 juin 2017. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Le 9 mai, un peu plus de 1 600 migrants avaient déjà été évacués de ces campements insalubres installés autour de la porte de la Chapelle, dans ce qui constituait la plus grosse opération de mise à l'abri en six mois.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, l'avait annoncé : les migrants qui campent porte de la Chapelle dans le 18e arrondissement de Paris, seront répartis en Ile-de-France et dans des gymnases, y compris dans la capitale. L'évacuation qui a commencé, vendredi 7 juillet, à 6 heures, s'est terminée avant 10 heures. Au total, 2 771 migrants ont été évacués, annonce la préfecture. Suivez la situation en direct sur franceinfo.

La mobilisation des forces de l'ordre"Cette opération mobilise près de 350 effectifs de la préfecture de police ainsi qu'une centaine de personnels de l'État et de ses partenaires", a affirmé la préfecture de police et la préfecture d'Ile-de-France dans un communiqué commun, précisant que les migrants se verront "proposer une solution d'hébergement provisoire en Ile-de-France".

Un centre humanitaire débordé. La Ville de Paris a ouvert en novembre 2016 un centre de "premier accueil humanitaire" à la Chapelle. Mais il est désormais débordé par l'arrivée constante de migrants, au rythme de 400 par semaine dans la capitale, selon Gérard Collomb. Un campement de rue comptant près de 2 000 personnes s'est reconstitué au nord de Paris autour du centre d'accueil.

"Une urgence humanitaire". "Il s'agit d'aller vite, très vite même, car il y a une urgence humanitaire", avait réagi Anne Hidalgo lors d'une conférence de presse. Afin d'apporter une réponse "globale et durable", la maire de Paris avait annoncé qu'elle adresserait une proposition de loi au gouvernement pour améliorer l'accueil et l'intégration des migrants en France.

Vous êtes à nouveau en ligne