Migrants : un sommet européen sous tension

France 3

Le sommet qui se tient à Bruxelles (Belgique) est celui de tous les dangers, en particulier pour Emmanuel Macron. Le journaliste de France 3 Pascal Verdeau fait le point sur les discussions depuis Bruxelles.

Emmanuel Macron est sous pression et isolé. Sa proposition de centres d'accueil fermés pour les migrants, de centres de rétention en Italie et en Espagne, est accueillie fraîchement et ne figure même pas dans le projet de conclusion du sommet européen. "L'idée qui émerge aujourd'hui est celle de plateformes de débarquement hors de l'Europe, au large des côtes africaines, où l'asile serait en quelque sorte sous-traité", explique le journaliste de France 3 Pascal Verdeau depuis Bruxelles (Belgique).

Tuer dans l'oeuf le trafic des passeurs

"Une solution qui aurait pour avantages de fixer les migrants sur place et de tuer dans l’œuf le trafic des passeurs", précise-t-il. C'est ce que demande le Haut Commissariat aux réfugiés. "Les pays de l'Est, qui veulent repousser les réfugiés le plus loin possible, sont sur cette ligne", ajoute Pascal Verdeau. Emmanuel Macron doit rencontrer les dirigeants de l'Est en levée de rideaux pour des discussions qui seront a priori musclées : Viktor Orban a déjà indiqué qu'il n'y aurait pas de compromis ni d'arrangement sur ce dossier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne