Migrants : sur l'île de Lesbos, la solidarité est aussi au rendez-vous

FRANCE 3

Derrière l'image de tension que l'on a pu voir ces derniers jours sur l'île grecque de Lesbos, il y a une autre facette dont on parle moins : celle de la solidarité malgré le chômage.

Arrivée mardi 8 septembre sur un bateau pneumatique au nord de l'île de Lesbos en Grèce, deux autres jours de marche attendent cette famille syrienne pour atteindre à pied le port et continuer leur exode vers l'Allemagne. Mais une voiture s'arrête. Un habitant de l'île vient leur porter secours. "Dès que je vois une famille, j'essaie d'apporter le peu que je peux donner", explique Panagiotis Limneou au micro de France 3.

Une aide longtemps restée illégale

Panagniotis a aidé ainsi plus de 150 réfugiés. Ce transport de sans-papiers est longtemps resté illégal. Mais c'est un risque que ce sans-emploi a néanmoins voulu prendre. "Partout on devrait faire comme ça, s'aider les uns les autres. On est des humains", remarque Mohsen Nakaw, pharmacien syrien. Mytilène, première ville de l'île, a accueilli ces derniers jours près de 20 000 migrants, presque autant que sa population. Face au manque de moyens et d'ONG sur place, des habitants distribuent vêtements et nourriture. La situation redevient moins critique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne