Migrants : Paris et Berlin veulent rendre les quotas obligatoires

FRANCE 3

François Hollande estime qu'il est temps d'agir face à la crise des migrants.

Paris et Berlin relancent l'idée de quotas de réfugiés par pays européen. Ils veulent mettre en place un mécanisme obligatoire et non plus basé sur le volontariat. Ce jeudi 3 septembre, François Hollande a convoqué tous les ministres concernés par la crise migratoire. Quelques minutes plus tôt, il s'était mis d'accord avec Angela Merkel et propose des quotas contraignants pour accueillir les demandeurs d'asile.

Deux critères à la répartition

"Nous avons proposé un mécanisme permanent obligatoire. Il y a des pays qui ne répondent pas à leurs obligations morales", a dénoncé François Hollande.
La répartition se ferait selon deux critères : le nombre d'habitants des pays d'accueil et l'impact économique. Pour y parvenir, Angela Merkel a rappelé le principe de solidarité : "Nous avons le devoir de protéger les personnes qui en ont besoin".
La Commission européenne demande aux Etats membres de répartir 120 000 réfugiés supplémentaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne