Migrants : Ouistreham, la nouvelle porte d'entrée de l'Angleterre

FRANCE 3

À Ouistreham, dans le Calvados, les migrants arrivent par centaines dans l'espoir de pouvoir traverser vers le Royaume-Uni. Avec le froid qui s'abat, les habitants de la ville se désolent. Reportage.

Pas de nourriture, pas de couverture, pas d'eau potable. À 19 ans, Ismaël est venu du Darfour seul, sa famille ayant péri dans les conflits qui ravagent son pays. À Ouistreham, dans le Calvados, il attend de pouvoir passer de l'autre côté de la Manche, et rejoindre l'Angleterre. La vie des migrants passe au rythme des ferry qui quittent le port d'Ouistreham pour rejoindre les côtes britanniques.

L'aide de la population

La ville, elle, s'interroge et reste perplexe. "C'est inhumain, quand vous voyez le temps qu'il fait, la température... Ces gens-là couchent dehors", déplore Marcel. Alors ils s'organisent. En fin de journée, certains distribuent des repas chauds aux migrants, et un médecin tente même de prodiguer quelques soins. "Il y a un problème de froid, [il faut] les protéger", explique une riveraine. Et chaque soir, alors que l'heure du dernier ferry approche, les migrants guettent les derniers camions, dans l'espoir de décrocher, enfin, un ticket clandestin vers une nouvelle vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne