Migrants : les patrouilles des ONG en Méditerranée encouragent-elles les passeurs ?

FRANCE 3

Médecins sans Frontières et d'autres ONG suspendent leurs activités de sauvetage de migrants en Méditerranée. La Libye interdit aux navires étrangers toute opération de recherche au large de son territoire.

L'association Médecins sans Frontières a annoncé ce samedi 12 août qu'elle suspendait les missions de secours de son navire "Prudence" dans toute la Méditerranée. Un geste pour dénoncer l'attitude hostile de la Libye envers les ONG. Avec l'aval de l'Italie, le gouvernement de Tripoli interdit désormais aux navires étrangers de patrouiller au large de ses côtes.

Des sauvetages de plus en plus compliqués

Depuis 2014, ils sont plus de 600 000 migrants à avoir rejoint l'Italie à bord d'embarcations surchargées et toujours plus fragiles. En mai dernier, le Prudence avait recueilli à bord 1 500 migrants, un bien triste record. Mais jour après jour l'action des ONG se complique. Les gouvernements libyens et italiens accusent les bateaux des ONG d'encourager, par leur présence en mer, les trafics des passeurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne