Migrants : les dessous de l'ultimatum de l'Italie

FRANCE 3

La Commission européenne refuse l'ultimatum de l'Italie. Concrètement, quelles peuvent en être les conséquences ? Réponse avec Laura Tositti en direct de Rome (Italie).

Ne plus verser la contribution italienne au budget de l'Union européenne, voilà la menace de Luigi Di Maio. Le chef du Mouvement 5 étoiles et ministre du Travail a fait cette annonce, et il estime la somme à 20 milliards d'euros par an. "Pour lui, l'Europe s'est déchargée de la question des migrants et n'a jamais proposé de réel plan de relocalisation", explique Laura Tositti, en direct de Rome (Italie).

Environ 600 000 personnes en situation irrégulière

La péninsule doit gérer depuis trois ans des arrivées massives, et le nombre de personnes en situation irrégulière dépasserait les 600 000 selon le gouvernement. "Pour Luigi Di Maio, c'est aussi une manière de faire entendre sa voix, sur une thématique jusque-là abordée par Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur dont la fermeté, maintes fois répétée, lui a permis de gagner des points de popularité", analyse la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne