Migrants : les centres d'éloignement en question

France 2

La solution de centres d'enregistrement installés dans des pays tiers aux frontières de l'Union semble faire son chemin. Les migrants sauvés en mer pourraient y effectuer leurs demandes d'asile.

Dans un projet qui n'en est qu'au stade de l'ébauche, les migrants retrouvés en pleine mer Méditerranée, à l'extérieur des frontières de l'Union européenne seraient dans un premier temps dirigés vers des centres d'accueil. Une des pistes de travail étudiées est une structure comme celle que la France a déjà mis en place au Niger.

Un projet qui divise déjà l'UE

Selon un document du Conseil européen que nous nous sommes procuré, "ces plateformes devraient permettre un traitement rapide pour distinguer les migrants économiques de ceux qui ont besoin d'une protection internationale". Quels pays pourraient accueillir ces plateformes ? Bruxelles n'a rien confirmé, mais ces centres seraient dans des pays qui ne sont pas membres de l'Union européenne, comme l'Albanie, la Tunisie ou encore la Libye, qui pourraient percevoir une aide financière. Ce projet de plateforme à l'extérieur de l'UE divise déjà les pays membres, notamment la France, qui y serait opposée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne