Migrants : le centre humanitaire de Paris surchargé

Franceinfo

Depuis plusieurs semaines, le centre humanitaire de La Chapelle à Paris, destiné à l’accueil des migrants, est saturé par le nombre de demandeurs.

Le centre humanitaire ouvert fin 2016 à Paris doit accueillir tous les migrants qui n'ont pas déjà été enregistrés dans un autre pays de l'Union européenne. Ils sont ensuite dirigés ailleurs en France pour faire leur demande d'asile. Mais il attire plus de personnes qu'il ne peut en recevoir et c'est chaque matin la bousculade pour essayer d'entrer. "Pour le moment, il y a beaucoup de gens à l'extérieur, à peu près 150 ou 250 personnes qui attendent de rentrer. Après il faut faire un dossier où il faut écrire son histoire", explique Ezatwazir Tarakhail, réfugié afghan. Ezatwazir a appris le français en partie seul, il rêve de devenir interprète.

Des semaines d'attente avant d'avoir un rendez-vous

Certaines personnes demandent 150 euros aux migrants pour traduire des dossiers de deux ou trois pages. Ezatwazir Tarakhail le fait gratuitement. Notre observateur explique que certains migrants attendent parfois plusieurs semaines avant d'avoir un rendez-vous pour une demande d'asile. Des campements s'étaient formés mais à la mi-février, ils ont été démentelés par la police. Les migrants se retrouvent à la rue sur les trottoirs.

Vous êtes à nouveau en ligne