Migrants : la France refuse d'accueillir l'"Aquarius"

France 3

Mardi 25 septembre, le bateau humanitaire "Aquarius" cherche un port pour accoster avec ces 58 migrants à bord. La France a refusé d'ouvrir son port de Marseille (Bouches-du-Rhône).

Mardi 25 septembre, le bateau humanitaire l'Aquarius se dirige vers le port de Marseille (Bouches-du-Rhône). Pourtant, la France refuse toujours d'accueillir le bateau. Pour le gouvernement, c'est aux pays les plus proches comme Malte ou l'Italie qu'il revient d'ouvrir un port pour les 58 migrants présents à bord. "Si nous voulons avoir une politique migratoire qui soit cohérente, il faut respecter les règles européennes", a déclaré Bruno Le Maire.

Une vingtaine d'enfants et 17 femmes à bord

La gauche, elle, dénonce une attitude irresponsable de la part d'un exécutif qui prône une solution européenne. "L'Europe qui protège c'est plus que jamais l'Europe qui se défausse", s'est ainsi insurgé Adrien Quatennens, député Nord de La France insoumise. Déjà à l'origine de deux crises européennes durant l'été, l'Aquarius est de nouveau au centre des débats. Pour Nicholas Romaniuk, membre de Médecins sans frontières présent sur le navire, chaque port fermé peut coûter une vie. Une vingtaine d'enfants et 17 femmes se trouvent parmi les 58 migrants alors que des vagues de cinq mètres sont attendues en mer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne