Migrants : la France à la rescousse de l'Espagne pour identifier les embarcations

FRANCE 3

L'agence européenne Frontex enregistre pour une durée de quatre semaines le renfort de deux navires français. Leur mission : détecter la présence d'embarcations non répertoriées au large du détroit de Gibraltar.

La France au chevet de son voisin espagnol. C'est l’initiative voulue par l'agence européenne Frontex pour lutter contre les embarcations illégales de migrants venus traverser la Méditerranée. Le but est de repérer et de secourir les naufragés. "S’il n'y a pas de danger, on va se contenter de les suivre. À terme, il y a de très nombreuses patrouilles de la Guardia Civil terrestre qui seront disponibles en moins de 5 minutes sur le point d'impact qu'on va leur désigner", détaille un douanier français. Un officier de la Guardia Civil est présent à bord et assure la coordination avec les autorités espagnoles. Un renfort mis à disposition par l'agence européenne Frontex pour aider Madrid à contrôler le détroit de Gibraltar entre l'Espagne et le Maroc.

Une aide utile, mais éphémère

Le navire français regagnera Nice (Alpes-Aritimes) après quatre semaines d'opération utile, mais éphémère. "Nous déployons des officiers, mais qui rentrent dans leur État membre. On aimerait avoir un cordon d'officiers permanents pour être plus efficaces et pour pouvoir aider les pays frontaliers plus rapidement", déplore la porte-parole de Frontex. Au total, ce sont deux navires français et un avion des douanes qui ont patrouillé sur le détroit de Gibraltar.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne