Migrants : la capitaine du Sea-Watch a été interpellée à Lampedusa

France 2

La capitaine du Sea-Watch Carola Rackete a été interpellée. Son navire humanitaire a accosté dans la nuit du vendredi 28 juin sur l’île italienne de Lampedusa malgré l'interdiction du ministre de l'Intérieur Matteo Salvini.

Des huées et des applaudissements à Lampedusa pour accueillir Carola Rackete. La fin d'une odyssée qui a beaucoup divisé l'opinion. Escortée par les policiers italiens, la capitaine du Sea-Watch est interpellée par les autorités pour avoir forcé l'entrée du port et fait débarquer 41 migrants. Certains ont été pris en charge par les services sanitaires tandis que les autres ont été accueillis dans un centre d'accueil.

Un bras de fer avec Matteo Salvini

Depuis le 12 juin, le bateau croisait dans les eaux du canal de Sicile. Matteo Salvini a qualifié la capitaine d'"emmerdeuse". Le bras de fer entre le ministre de l'Intérieur et la capitaine se joue également sur les réseaux sociaux. "C'est un acte criminel. Un acte de guerre. Maintenant nous l'avons arrêtée et elle va rester en garde à vue à Lampedusa", détaillait Matteo Salvini dans une vidéo publiée sur Facebook et Twitter samedi 29 juin. Un plan européen de répartition est prévu pour accueillir les 41 migrants. La France, l'Allemagne ou encore le Portugal ont chacun accepté d'en accueillir une dizaine d'entre eux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne