Migrants : l'ouverture de la frontière turque fait craindre une nouvelle crise

FRANCE 2

Pour tenter d'entrer en Europe, 15 000 migrants sont massés à la frontière gréco-turque. Le président Recep Tayyip Erdogan a décidé d'ouvrir ses frontières.

Malgré la mer déchaînée, ils sont prêts à tout pour poser le pied en Europe. Depuis quelques jours, des migrants accostent quotidiennement sur l'île grecque de Lesbos. Ils sont camerounais, congolais, syriens ou iraniens. Dimanche 1er mars à l'aube, à bord de plusieurs embarcations, plus de 200 personnes, hommes, femmes et enfants sont arrivés en Grèce.

Frontex va déployer des renforts

Ces migrants sont eu cœur d'un bras de fer entre la Turquie et l'Union européenne, car le président Recep Tayyip Erdogan a ouvert ses frontières pour obtenir un soutien occidental en Syrie. Conséquences, les îles comme Lesbos, mais surtout les frontières terrestres entre la Grèce et la Turquie voient des milliers de personnes affluer. L'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex) a annoncé qu'elle allait déployer des renforts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne