Migrants : l'Europe touchée par la photo de l'enfant retrouvé mort sur une plage turque

FRANCE 3

L'image force à ouvrir les yeux sur le drame humain qui se déroule aux portes de l'Europe depuis des mois déjà.

Sur internet et dans la presse internationale, l'émotion est de mise. Mercredi 2 septembre. Sur une plage de Bodrum (Turquie), la mer a rejeté un petit corps sans vie. Celui de Aylan, un petit garçon syrien qui avait trois ans. Avec sa famille, il était parti de Kobané (Syrie) pour fuir la guerre qui frappe son pays. L'embarcation a chaviré sans atteindre l'île grecque de Kos. Son frère et sa mère ont aussi péri dans le naufrage.

Le père, seul survivant de la famille

Son père est le seul rescapé. "Les vagues étaient si hautes que le bateau s'est retourné. J'ai pris ma femme, mes enfants dans mes bras, mais j'ai réalisé qu'ils étaient morts. Mes enfants étaient les plus beaux enfants du monde (...) Tout ce que je veux faire maintenant, c'est m'asseoir à côté de la tombe de ma femme et mes enfants", a déclaré Abdullah Kurdi, père d'Aylan.
La photo du petit garçon a fait le tour du monde en quelques heures et la Une de nombreux quotidiens. Le quotidien The Independent a consacré toute sa Une de ce jeudi 3 septembre à l'image dramatique. En Italie, La Repubblica parle d'une photo qui "fait taire le monde".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne