Migrants : entre Nigeria et Libye, le cauchemar des candidates au voyage

France 3

Une journaliste de CNN a remonté les filières de migrants jusqu'au Nigeria. Elle a partagé le parcours de femmes menacées de viols par les passeurs.

La journaliste américaine de CNN Nima Elbagir vient de sortir d'un bus qui la menait vers l'enfer. Son reportage est filmé en caméra cachée. Pendant plusieurs jours, elle s'est fait passer pour une migrante africaine qui cherche à se rendre en Europe. Un passeur fixe le prix à 1 200 euros par personne payable en Libye.

Des préservatifs appelés "cercles d'or"

Première étape dans une ville du Nigeria. Le passeur lui demande d'attendre dans un hôtel. Juste avant de monter dans le bus, il révèle à demi-mot ce qui attend la voyageuse. "Les Nigérians appellent ça des cercles d'or. Prends-en dans ton sac pour le voyage". La journaliste prend alors conscience que celles qui rêvent d'Europe sont souvent violées. "En Libye, confie le passeur. C'est pour ça que je te dis de prendre ces préservatifs avec toi".

La journaliste monte dans le bus avant de s'en échapper au bout de quelques heures. Pour elle, le cauchemar est terminé. Pas pour les autres. "De savoir qu'en tant que femmes, ils attendent de moi que j'accepte tranquillement d'être agressée, violée, exploitée tout au long du voyage, c'est inimaginable", conclut Nima Elbagir. Elle montre également que tout le trafic se déroule sous les yeux des autorités. Après la diffusion du reportage, la justice du Nigeria s'est engagée à poursuivre les trafiquants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne