Migrants : enquête ouverte contre Matteo Salvini

FRANCE 3

Alors qu’il mène une politique très ferme sur la thématique migratoire, le ministre de l’Intérieur italien a été obligé de faire des concessions sur l’affaire du Diciotti.

Matteo Salvini vient de lâcher prise. Il a autorisé les migrants bloqués depuis six jours sur le Diciotti à fouler enfin le sol italien. Parmi eux, beaucoup sont malades est en état d’extrême faiblesse. Cette décision arrive trois heures après l’annonce du parquet d’Argigente (Italie) en Sicile, d’ouvrir une enquête sur le ministre de l’Intérieur et son chef de cabinet pour des motifs graves : arrestation, séquestration illégale et abus de pouvoir.

Un gouvernement très ferme sur la question des migrants

Matteo Salvini et le gouvernement italien ont été très fermes sur la question des migrants. Vendredi 24 août, ils ont même fixé un ultimatum à l’Europe, menaçant de réduire la contribution financière de l’Italie. Bruxelles était restée de marbre face aux menaces de Rome. Samedi 25 août au soir, il semble bien que ce soit la justice italienne qui a fait plier le gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne