Migrants : des vols de bateaux pour franchir la Manche

France 3

En Europe, depuis quelques mois, on assiste à une augmentation des traversées de réfugiés entre le Pas-de-Calais et l'Angleterre. Des réseaux organisés n'hésitent plus à voler des bateaux.

L'Épervier a enfin regagné son port d'attache à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), mais Pascal Deborgher est encore loin de pouvoir reprendre la mer. Il faut une révision totale, son navire a été endommagé. Il a été volé le 12 novembre dernier. À son bord, 17 migrants iraniens ont traversé la Manche, jusqu'à Douvres, en Angleterre. C'est là que L’Épervier et ses occupants ont été interceptés par les autorités. Aujourd'hui, le marin se demande encore comment des migrants ont pu réussir cette première : traverser la Manche à bord de son bateau de pêche volé.

"Un réseau criminel et mafieux"

23 traversées en 2016, mais déjà 37 en 2018. Dimanche 25 novembre encore, un zodiac a été secouru avec huit hommes en hypothermie à son bord. Une recrudescence inquiétante ces deux derniers mois selon la préfecture maritime. "On est sur un réseau très organisé. Nous on dit qu'on est sur un réseau criminel et mafieux qui s'est complètement organisé sur ce trafic d'êtres humains", explique le lieutenant Ingrid Parrot. Celle-ci multiplie désormais les patrouilles dans la Manche pour éviter les mêmes drames qu'en Méditerranée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne